Accueil d'une famille chrétienne d'Iraq

Importante nouvelle concernant la famille de chrétiens d'Iraq que nous attendons :

Chers amis,
Après une très longue attente pleine de joies, mais aussi de découragements, je vous annonce une grande nouvelle !

La famille ALJALLO arrive mardi prochain, le 9 août.

Nous les accueillerons tout spécialement :

- Jeudi 11 août, à 19 h à FRONSAC pour leur exprimer notre joie de les voir arriver :
Messe à 19 h, puis repas partagé dans les jardins du presbytère
- Lundi 15 août, 11 h à PERISSAC : Messe de l'Assomption puis repas traditionnel à l'occasion de la fête du village organisé par l'ARIEP (participation aux frais)
- Dimanche 4 septembre à 10 h 30 à FRONSAC : Messe de rentrée du secteur pastoral puis repas partagé
D'autres informations suivront dans la lettre hebdomadaire de samedi matin.
Dans l’action de grâce,

P. Samuel VOLTA, 3
 août 2016


----------------------


Point sur l’accueil d’une famille chrétienne d’Iraq, 19.12.2015


Conséquence sans doute des évènements du 13 novembre, tous les dossiers sont figés,( mais nous savons que le nôtre est depuis peu relayé auprès du Consulat de France par Mgr. Casmoussa, ancien évêque de Mossoul).


Ce sur-place, dont nous pensons qu’il n’est que provisoire, a eu pour consé quence de nous amener à nous désengager du projet de location de la maison qui devait accueillir « notre » famille. En l’absence de visibilité sur la date de son arrivée en France, il nous paraissait en effet aussi déraisonnable d’acquitter un loyer pour un logement - dont nous ignorons combien de temps encore il restera inoccupé - que de demander à son propriétaire de se priver plus longtemps d’une opportunité de le louer. C’est donc d’un commun accord que nous avons décidé de reprendre l’un et l’autre notre liberté. 


Ce contre-temps nous fait donc revenir un peu en arrière, mais n’est pas pour autant un coup d’arrêt. En outre l’expérience de ces derniers mois ne pourra que nous être profitable quand la venue de cette famille aura une date certaine ; d’ici-là, nous sommes sur quelques pistes de dépannage. Rien n’est donc remis en cause de notre projet, et notre détermination reste entière, renforcée par la conviction que l’Esprit Saint saura nous venir en aide le moment venu.


L’équipe d’animation pastorale


                ----------------------------

Informations sur l'accueil et l'accompagnement des réfugiés.

Une rencontre organisée par la Pastorale des Migrants a réuni, le 27 novembre 2015, une centaine de personnes mobilisées pour accueillir et accompagner les réfugiés en Gironde. Retrouvez les informations données à cette occasion pour aider les paroisses et communautés à développer cet accueil.cliquez ici.

Chers amis,

 Après plusieurs mois de démarches, d'attente, de prière et de rebondissements,c'est avec une certaine émotion que je vous annonce que la famille chrétienne d'Iraq que nous sommes en mesure d'accueillir à Galgon a maintenant un NOM et cinq PRENOMS, nous avons même des photos !

 Amer, père de famille, Najwa, mère de famille, Taïf, 14 ans, Sahar, 10 ans, et Maryam, 18 mois, actuellement au camp de réfugiés d'Erbil, pourraient arriver à Galgon dans les prochaines semaines. Ils nous sont envoyés par la Maison de Marie à Bordeaux, qui est en lien direct avec un prêtre sur place.

 Je mets encore tout ceci au conditionnel, car il y a encore beaucoup de barrières administratives et consulaires à franchir pour les faire arriver jusqu'à nous dans de bonnes conditions de sécurité. Tant qu'ils ne seront pas effectivement  à Galgon, nous aurons encore à faire preuve de patience, de persévérance, et surtout d'un grand abandon aux appels que le Seigneur nous lance.

 Il nous faut toutefois nous préparer concrètement à leur arrivée dans les quelques prochaines semaines... je compte sur vos prières et votre réactivité pour pouvoir les accueillir dans la maison que nous allons louer pour eux à Galgon, en attendant les travaux de la maison paroissiale. Il nous faudra, en quelques jours, meubler la maison et nous organiser pour assurer une présence quasi continue auprès d'eux. Vous êtes déjà très nombreux a avoir manifesté votre volonté de vous engager, ce depuis le printemps dernier ; je suis aussi sûr que d'autres nous rejoindront maintenant que le projet se concrétise.

 Pour moi, cette nouvelle est un clin d’œil que le Seigneur nous fait au cœur d'une actualité brûlante. Je suis convaincu qu'il compte sur chacun de nous pour accompagner, d'une façon ou d'une autre, cette famille qui, déracinée de son sol, trouvera des frères et des sœurs en humanité, et également en Christ.

 Je remercie tous ceux qui nous ont lancé dans cette aventure et qui ont persévéré pour que cet accueil prenne aujourd'hui un visage (ou 5 visages,) en particulier les membres de l'EAP qui se sont démenés discrètement depuis plusieurs mois, bien avant que l'actualité ne rappelle cruellement à l'ordre l'ensemble de la Nation. Merci aussi à ceux qui ont fait des dons ou se sont engagés à le faire de façon régulière.

 Je confie Amer, Najwa, Taîf, Sahar et Maryam à vos prières, ainsi que tous les exilés et réfugiés qui cherchent péniblement un sens à la vie.

 Bien fraternellement en Christ,

P. Samuel VOLTA, 13 septembre 2015




Point sur l’accueil de la famille Aljaloo d’Irak 

Après des semaines d'intense activité menée un peu dans l'ombre, EN CHEMIN du 13 septembre vous dévoilait, sous la plume du P. Samuel, l'identité des 5 personnes de la famille AABO ALJALOO, dont la venue d'Irak nous était annoncée. Avec une certaine sagesse, notre curé poursuivait en précisant: "je mets tout ceci au conditionnel, car il y a encore beaucoup de barrières administratives et consulaires à franchir pour les faire arriver jusqu'à nous dans de bonnes conditions de sécurité".

Depuis cette annonce, nous n'avons rien eu de bien extraordinaire à vous annoncer (mais le travail de termite continuait à l'abri de la lumière, avec la finalisation de l'hébergement d'accueil et les travaux de remise en état auxquels se livrait le propriétaire, le rassemblement de linge, vêtements, mobilier et ustensiles domestiques divers, les contacts avec des organismes d'entraide pour la nourriture, la préparation de la mise en place d'équipes spécialisées dans tel ou tel secteur d'activité, sans oublier les échanges de nouvelles par mails ou télé- phone avec la famille ALJALOO ou ses parents aux USA, etc...) 

Dans EN CHEMIN, nos communications sur leur accueil ont donc été réduites, au profit d'autres annonces plus immédiates, et il nous a parfois semblé que cette baisse de communication avait pu être interprétée comme la manifestation d'une certaine perte d'intérêt pour ce projet.... Nous tenons à affirmer qu'il n'en est rien: ce projet nous tient toujours autant à cœur. La teneur des propos échangés par mail ou téléphone atteste de l'espoir immense que la démarche de notre secteur pastoral a fait naître dans cette famille, espoir que nous n'avons pas le droit de décevoir. 

Après avoir eu l'assurance que le dossier avait été soumis au consul d'Erbil, les nouvelles en provenance d'Irak se sont inexplicablement taries. Malgré d'incessantes relances de la part de notre intermédiaire, nous sommes toujours dans le flou, allant même jusqu'à imaginer que peut-être la France, devant l'afflux de migrants clandestins de ces derniers mois, était en train de revenir sur ses engagements, au détriment de ceux qui, comme la famille ALJALOO, avaient choisi de venir en France dans la légalité ? L’explication serait toute autre : l’afflux des dossiers est tel qu’ils sont traités de fa- çon aléatoire par un personnel submergé, sans aucun souci d’ordre chronologique.

C’est ce qui vient d’être indiqué à notre interlocutrice, qui envisage donc de solliciter l’intervention d’un homme politique de sa connaissance, dont elle espère que les contacts pourraient faire avancer le dossier qui nous intéresse (il faut en outre préciser que 5 autres dossiers de familles devant arriver dans le libournais se trouvent dans le même cas que nous, dont certains depuis plus longtemps). Mais, même si cette intervention s’avère efficace, on peut craindre que l'horreur des récents évènements survenus à Paris ces jours-ci ne vienne encore retarder le dénouement. Plus que jamais, ces familles ont besoin de nos prières, ainsi que toutes les victimes innocentes de la folie aveugle des hommes. 

 L’Equipe d’Animation Pastorale


---------------------------------

Message reçu la semaine du 15 novembre de la part de la famille que nous nous préparons à accueillir : 

My dear Mr. Samuel,

 Greetings to all of you-I received your letter with joy and I thank you for your efforts towards us and each people. Jesus blesses all your steps in and pays you all hated Lord. I request you to convey our sympathy and condolences for all the French people -people history, art and civilization .

terrorism the long France is the same terror that hit my country and my church and my house and civilization Lord, beyond evil, hatred, and hatred for our humanity, and every country of the globe. 

Daddy moralist I hope you in the Krazatkm church to convey what I told you to each French and French from the Christian people of Iraq labor intensive terror and taking it all materialism and dispense with religion but resisted it remained on the principles that taught us our Lord and Savior Jesus Christ, to whom be glory. 

The close Yours respectfully 

Traduction : 

Mon cher Monsieur Samuel,

Salutations à vous tous. J’ai reçu votre lettre avec joie et je vous remercie pour vos efforts envers nous et chaque peuple. Jésus bénit toutes vos démarches et [peu clair]

 Je vous demande de transmettre notre sympathie et nos condoléances à tous les Français, gens d’histoire, d’art et de civilisation. Le terrorisme en France est la même terreur qui frappe mon pays, mon Eglise, ma maison et ma civilisation. 

Seigneur, au-delà du mal, de la haine, de la haine contre notre humanité, dans toutes les nations du globe. [Père, dans l’église de Krazatkm, j’espère que vous transmettrez ce que vous ai dit à chaque français. Aux français depuis le peuple chrétien d’Iraq terrorisé, luttant contre tout matérialisme et annonçant la religion,] restant fidèle aux principes qui nous ont été enseignés par notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, à qui soit la gloire.

Les prochains, bien respectueusement


--------------------------------------------

Voici un message que nous avons reçu par mail de la famille Aljaalo d’Iraq la semaine du 18 octobre

 « Dear friends, I received with joy and pleasure your kind. My family and I thank the Lord because he gave us friends like you. We thank you for your attention to us and to Mamr us of the events. I and my family we hope to see you soon, God willing for the Church and for each person interested in us - we pray for your sake.» 

Traduction : 

« Chers amis, j’ai été très heureux de recevoir votre gentil (message). Ma famille et moi remercions le Seigneur de nous avoir donné des amis comme vous. Nous vous remercions pour votre attention à notre égard et de …. les évènements. Moi et ma famille espérons vous voir bientôt, si Dieu le veut. Pour l’Eglise et pour ceux qui s’intéressent à nous, nous prions. »


Un petit message reçu la semaine du 4 octobre semaine de la part de la famille que nous nous préparons à accueillir : 

"Good morning Lord peace with you I thank you on behalf of my family and the family of my relatives We wish to be by your side as soon and live a better life And our children learn better education in France. Our peace to all of you." 

Traduction :

" Bonjour, la paix du Seigneur soit avec vous. Je vous remercie de la part de ma famille et de la famille de mes parents. Nous souhaitons être à vos côtés aussi vite que possible et vivre une meilleure vie. Et que nos enfants apprennent une meilleure éducation en France. Notre paix à vous tous."

            --------------

Marche de solidarité

Mercredi 11 novembre 2015

Marche de solidarité, 11 novembre 2015

Le secteur pastoral de Guîtres / Coutras a organisé le mercredi 11 novembre une marche-promenade de Solidarité dans le secteur d'Abzac, à laquelle les Fronsadais étaient invités à se joindre pour un parcours de 20 km au total.

245 marcheurs et 40 bénévols ont fait de cette action une grande réussite.

Le bénéfice est versé à 4 associations au choix  des marcheurs :  

- Amitiés-Lugsi, avec pour objectif la construction d'un collège à Lugsi au Burkina
- Tégawendé : l'aide scolaire aux élèves de Naftenga au Burkina 
- Anak : les enfants des rues à Manille 
- Accueil des chrétiens d'Irak dans le grand libournais, et notamment dans le secteur pastoral du Fronsadais.

Grand Merci au secteur de Guîtres / Coutras pour l'excellente organisation de la journée, ainsi qu'aux marcheurs et sponsors pour leur engagement !

-------------------------------------

Nos amis Aljaloo... 
En chemin vers de grands 
progrès ! 
Voici maintenant plus d'un an que la famille Aljaloo est arrivée dans le Fronsadais. À force de travail, de bonne volonté, de cours : à la maison avec des paroissiens, en ''travaux pratiques'' au marché ou dans les administrations, en cours de français avec l'organisme Insermedia à Libourne, à l'école, au collège ou au lycée..., leurs progrès sont spectaculaires ! 
Ainsi Amer parle de mieux en mieux et Najwa est en constante progression. Et les grands gestes et les sourires expriment enfin ce qui pourrait rester incompris !

 Taïf double sa classe de 2de pour assurer ses bases avant le bac de français l'année prochaine. La directrice de son lycée vient de lui remettre le Diplôme d'Études en Langue Française (DELF niveau A2), où il a obtenu une moyenne de 17,5/20 ! Il est déjà décidé à passer le diplôme l'année prochaine au niveau B2 !

 Sahar est passé en 5ème au Collège Saint-Joseph. Il a obtenu le prix du mérite en fin d'année pour son intégration, son apprentissage, son comportement en classe et dans la cours ! 

Quant à Maryam, elle a fait sa première rentrée à l'école. Elle s'exprime aussi très bien en français avec ses frères, au grand désespoir de ses parents qui ont peur qu'elle oublie sa langue maternelle !

 Rendons grâce pour tout ce qui a été vécu ensemble, et pour la joie d'apprendre : apprendre à communiquer, mais aussi et surtout apprendre à grandir ensemble.      



Comments