Etapes de la vie‎ > ‎

Sacrement des Malades

Si l'un de vous est malade, qu'il appelle ceux qui exercent dans l'Église la fonction d'Anciens : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d'huile au nom du Seigneur.
Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s'il a commis des péchés, il recevra le pardon. (Jc 5,14-15)

Le sacrement des malades ou l'onction des malades ne doit pas être confondu avec la pratique ancienne de l'extrême onction qui s'adressait à des personnes à l'article de la mort. Le sacrement des malades s'adresse à toutes personnes dont la santé décline dangereusement que se soit pour des motifs de maladie ou de vieillesse. Ainsi, lorsque l'on est atteint d'une maladie dont l'issue est incertaine ou avant une opération délicate présentant des risques mais aussi lorsque l'on réalise qu'avec l'âge nos forces régressent et peuvent nous conduire à un état de dépendance considérable, on peut solliciter le prêtre pour recevoir ce sacrement. Il ne s'adresse qu'aux personnes ayant atteint un âge qui leur permet d'user de leur raison (Canon 1004). Il ne s'adresse normalement pas aux tout petits enfants. Concernant un enfant, le sacrement peut être administré même s'il y a doute sur le fait qu'il ait effectivement atteint l'âge de raison (Canon 1005).

Ce sacrement a pour but de conférer à la personne une grâce spéciale afin de l'aider dans les épreuves qu'elle traverse. Tous les fidèles peuvent recevoir ce sacrement plusieurs fois dans leur vie, à chaque fois qu'ils jugeront de la dangerosité de leur état.
Ce sacrement ne peut être donné que par le prêtre. C'est donc lui qu'il faut contacter. Il peut avoir lieu aussi bien à l'Église, à l'hôpital que chez soi. Lors du sacrement le prêtre impose les mains sur le malade en priant puis fait une onction d'huile bénite sur le front du fidèle.
Comme tous les sacrements, le sacrement des malades est un signe, le signe de la tendresse de Dieu et de son union avec ceux qui sont dans la souffrance. Il participe au réconfort de la personne dans l'épreuve qu'elle traverse et l'aide à trouver le courage de la surmonter en union avec le Christ. Et le malade, à son tour, par la grâce que confère ce sacrement participe à la sanctification de l'Église dans sa souffrance partagée avec le Christ.Au cas où la personne n'aurai pas la possibilité de recevoir le sacrement du pardon, le sacrement des malades lui permettra d'obtenir le pardon de Dieu. Le sacrement pourra également être donné à une personne qui ne possède plus ses facultés mentales compte tenu de l'évolution rapide de sa maladie si lorsqu'elle était consciente elle en avait exprimé le souhait au moins implicitement (Canon 1006).

Ce sacrement est donné dans notre secteur dans une célébration communautaire, tous les deux ans, ou bien peut être donné individuellement, sur demande.

Contact : Secrétariat 05 57 51 27 47
     





Pour plus de photos, cliquez ici.




Comments